Archive pour la catégorie 'États-Unis'

BD – 42 – JOHNNY RYAN

Jeudi 2 janvier 2014

Bonne année !

Avec un beau conte de Noël, une BD pleine d’espoir signée par le spécialiste américain de l’humour noir. Un des meilleurs auteur actuel, très peu traduit en France, et je comprends toujours pas pourquoi.

Il vient juste de sortir le tome 5 de sa très bonne série Prison Pit.
En Anglais uniquement.

johnnyryan.com

Yassine

JAMES EDWARD DEEDS (1908 – 1987)

Vendredi 27 décembre 2013

Jusqu’au 11 jan.

J’avais évoqué ce dessinateur il y a quelques années, ici, au moment où ses dessins venaient d’être découvert. À L’époque on ne connaissait pas encore son identité et on l’avait prénommé The Electric Pencil. Après une enquête les propriétaires des dessins on retrouvé sa trace et on put mettre un patronyme sur ces images magnifiques. Dernière découverte majeure dans le champ de l’art brut, dans le champs du dessin tout simplement.

James Edward Deeds a été placé à 17 ans dans une institution psychiatrique par un père violent qui voulait se débarrasser de lui. Il y a vécu toute sa vie. Il passait beaucoup de temps à dessiner. Tous ses œuvres sont issus d’un même carnet, les pages ont été assemblées et reliées par ses soins. Preuve que l’auteur tenait beaucoup a ses images. Dans un documentaire qui lui est consacré, une personne de sa famille témoigne de la conscience du dessin qui était la sienne.

Moi qui avais déjà regardé longuement ses dessins sur le net où dans le catalogue raisonné qui lui est consacré, j’ai été frappé en découvrant les originaux. J’ai été ému par la précision et la délicatesse du trait de l’artiste, Le modelés au crayon et ses gammes de couleurs tout en douceur. Ses images simples possèdent une grande intensité et procurent une émotion vive. On le sait, rien ne remplace le contact direct avec un dessin, c’est plus vrai que jamais dans ce cas précis.

C’est la première fois que ses dessins sont visibles en France. Je vous engage donc vivement à aller voir cette exposition qui dure encore quelques semaines. Même si je pense que vu l’importance de cet artiste on pourra les revoir bientôt.

Jusqu’au 11 jan.
GALERIE CHRISTIAN BERST
3-5 passage des Gravilliers – Paris 3
M° : Arts et Métiers

christianberst.com

L’intégralité de ses dessins est visible sur ce site :
electricpencildrawings.com

Yassine

SÉLECTION LIVRES JEUNESSE – 6/7 – ÉLISE CANAPLE

Lundi 2 décembre 2013

ÉLISE CANAPLE

Elise Canaple s’occupe du trop méconnu Centre de l’illustration à Strasbourg. Érudite, curieuse et stakhanoviste elle a en peu de temps constitué un superbe fond dédié à l’illustration sous toutes ses formes. Elle organise aussi régulièrement des expositions thématiques et fait des merveilles avec peu de budget et beaucoup d’abnégation. Un travail de fond qui prend tout son sens dans la capitale alsacienne. Une ville où l’illustration le patrimoine est riche et l’illustration bien vivante, via les arts déco qui forment chaque années parmi les meilleurs talents mais aussi via le festival festival Central vapeur. Elle enregistre et consigne les publications qui émanent de ces nouvelles générations. Le centre de l’illustration est donc un lieu à découvrir et a pratiquer sir vous habitez dans le coin.

- – - -

Une petite introduction d’Élise Canaple

C’est terriblement dur de choisir, parce que cette année a été une belle année, notamment pour les Strasbourgeois et ex-Strasbourgeois que le Centre de l’illustration suit de loin en proche. Et puis il y a toujours trop de choses… Alors je vais tricher, parce que les règles sont faites pour être contournées. Je vais en choisir 5 et puis je vais en rajouter une liste.

INSIDE THE RAINBOW
Russian Children’s Literature 1920-35: Beautiful Books, Terrible Times de Julian Rothenstein and Olga Budashevskaya,
Uk – Redstone Press – 2013 – 42 euros

Tout est dans le sous-titre : la beauté et la terreur, l’espoir puis la chute. Lebedev, El Lissitzky, Mayakovsky, Daniil Harms… nous connaissons ces noms, ces images, l’avant-garde soviétique et ses incroyables productions enfantines ! Une telle source d’inspiration, une telle créativité ! Mais que saisit-on vraiment de la brièveté de ce moment, de la fragilité de la liberté qui a donné le jour à ces oeuvres ? Parfois on refuse de regarder la flamme pour préférer en être l’aliment, mais il est important de remettre dans leur contexte le travail de ces artistes, ce que cet ouvrage tente de faire en juxtaposant les reproductions des albums, issus de la collection de Sasha Lurye, avec des citations et de traductions de textes éducatifs et politiques contemporains. Remarquable.

A mettre en lien notamment avec la toute nouvelle réédition de “Les deux carrés” d’El Lissitsky chez MeMo, mais aussi avec l’édition des poèmes de Daniil Harms chez Harpo & et le superbe travail de Gérald Auclin avec “Incidents” (The Hoochie Coochie, 2011).

BISCOTO
France – Depuis janvier 2013

GEORGE
France – Depuis décembre 2010 et depuis cette année avec des albums en plus !

CUISTAX
Belgique – 2 numéros cette année

SUPER-FOURBI
France – un 2e numéro sort ce mois

Le journal pour enfants est mort, vive le journal pour enfants ! Enfin on s’amuse dans la boîte aux lettres ! Cette année a été sans conteste l’année des journaux pour enfants, des posters à accrocher, des blagues à raconter, des jeux à compléter et des choses à fabriquer et là on dit : “Youpi !”, surtout quand la qualité graphique et narrative tient la route, ce qui est là le cas avec des formules qui se peaufinent encore et d’autres confirmées, mais toujours avec un niveau d’enthousiasme communicatif.

MY BROTHER’S BOOK de Maurice Sendak
2013 – USA – Harper Collins -

C’est obligé d’en parler pour cette année, parce que ça a eu une importance folle, et en même temps, c’est un peu difficile parce que Maurice Sendak, c’est presque trop intime. Plus qu’un testament, je vois “My Brother’s Book” comme un totem, où tout se dévoile et se dérobe à la fois, les inspirations comme les fêlures. Ce sera un livre difficile à traduire, mais il ne sera pas dur d’en faire un plus bel objet que ce qu’a bien pauvrement produit Harper Collins, alors même que tout est si beau, si profond dans le texte comme dans les images. Et contrairement à ce que les Américains en ont dit, c’est un livre pour enfants, sans le moindre doute. Il en a toute la tendre cruauté.

LE TROU D’Oyvind Torseter
2013 – Norvège – La Joie de lire – 24,90 euros

J’ai toujours aimé le travail de Torseter depuis “Mister Random”, “Détours” et “Gravenstein”, mais il restait difficilement accessible pour les enfants, il faut être honnête. Avec cet album sous inspiration Newell-ienne, quelque chose a changé, et pour le mieux pour le jeune public. Il y a de la légereté, et c’est une qualité rare. Le trait et le propos sont facétieux, un trou qui se promène, pourquoi, comment ? …on s’amuse enfin !
A noter : deux autres livres que Torseter a illustrés sont sortis en 2013, un chez Cambourakis (“Pourquoi les chiens ont la truffe humide ?”) et un chez Didier où on peut constater un style radicalement différent, en volumes de papiers, comme des petites maquettes… (“Ina et Aslak, apprentis bûcherons”)

LE VISITEUR d’Iching Hung
2013 – Chine – HongFei – 13,90 euros

HongFei sort de sa prémisse usuelle (texte chinois, illustrateur occidental) pour faire un pari créatif sur un coup de cœur, qui l’eut cru ? Et pour un pari, ç’en est un : un album sans texte, créé par une plasticienne, inspiré de l’art des temples traditionnels taïwanais, imprimé en 6 couleurs, avec des papiers argentés en plus, rien que ça, vraiment ? Et aussi fou que ça puisse paraître, ça marche… Et tout ça pour suivre une petite bébête ronde qui nait et grandit sous nos yeux, se promène dans un monde cellulaire et coloré, rien de nouveau en soi mais une tendre poésie qui émerge et reste en tête. Un peu comme si le poisson arc-en-ciel s’était découvert des racines et une âme. On ne l’en croyait pas capable, et pourtant.

- – - – -

Voici une liste complémentaire, car élise ne pouvait se résoudre a ne choisir que quelques livres. Les ouvrages qui apparaissent déjà dans les sélections des autres on été enlevé de cette liste pour proposer juste un complément.

ACTES SUD
- La tête en vacances d’Anne Laval,
- La vie nocturne des arbres de Bhajju Shyam, Durga Bai, Ram Singh Urveti
- Monsieur Carotte d’Édouard Manceau et Élise Ortiou Campion

L’AGRUME
- Avec quelques briques de Vincent Godeau

BALIVERNES
- Ploc, ploc, la grenouille aux yeux d’or de Laurence Puidebois et Nicolas Lacombe

DIDIER
- La jeune fille à la laine de Seungyoun Kim

L’ÉCOLE DES LOISIRS
- Maître des brumes de Tomi Ungerer

L’ÉDUNE
- Lumières : l’Encyclopédie revisitée – Collectif

LES FOURMIS ROUGES
Collection cubes, 4 livres :
- Señor Nachos de Chamo,
- Machin truc de Jochen Gerner
- Jojo & co de Vincent Mathy
- Ploc de Yassine

- Il était 1000 fois de Ludovic Flamant et Delphine Perret

FRIMOUSSE
- Concerto pour deux marmottes et plein d’enfants… d’Edouard Manceau

GALLIMARD
- La petite fille en rouge de Roberto Innocenti,
- Marée Haute de Bernardo Carvalho
- Trompe l’oeil de Crusciform

LES GRANDES PERSONNES
- Arti Show de Claire Dé

GRANDIR
- Le Petit Chaperon rouge de Jimi Lee

HÉLIUM
- Après de Laurent Moreau
- Le jour, la nuit, tout autour de Julie Safirstein

MAGNANI
- Le bandit aux colts d’or de Simon Roussin

MEMO
- Un verre d’ Etienne Delessert,
- L’ombre de chacun de Mélanie Rutten
- 5 amis de Junko Nakamura

MILAN
- Je voulais un chat et j’ai eu une soeur de Karine Dupont-Belrhali et Loïc Froissart
- Photos en bazar d’Ursus Wehrli

MINÉDITION
- A la ligne de Jimi Lee
- Ma planète change de Jimi Lee

MOTUS
- Dans mon oreille de Philippe Annocque et Henri Galeron

LA PASTÈQE
- Le Puits de Nadine Robert

LE POISSON SOLUBLE
- La petite fille qui voulait voir des éléphants de Sylvain Victor

PPAF
- Les mauvais sujets : les pirates, la sorcière, les brigands

LE ROUREGUE
- Trois petits pois de Marine Rivoal
- Comme deux gouttes d’Olivier Douzou
- Un courant d’air de Juliette Binet
- Reviens ! d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand
- La philo… de Rachel Corenblit et Cécile Bonbon
- Les maths à la petite semaine de Rachel Corenblit et Cécile Bonbon

SARBACANE
- Les petites choses à New-York de Gilbert Legrand

LE SEUIL
- Flamingo de Molly Idle

THIERRY MAGNIER
- C’est qui le petit ? de Corinne Dreyfuss et Virginie Vallier
- Catchman de Barroux
- Ygor le fantôme de Julien Roux
- L’Enfant idéal de Laëtitia Bourget et Alice Gravier
- De feuille en feuille de Margaux Duseigneur

- – - -
RÉÉDITIONS

DIDIER

- Une chanson pour l’oiseau de Margaret Wise Brown et Remy Charlip

L’ÉCOLE DES LOISIRS

- Les Chroniques de Harris Burdick de Chris Van Allsburg
- Jumanji de Chris Van Allsburg
- L’épave du Zéphyr de Chris Van Allsburg

PLON
La cuisine et la pâtisserie sont un jeu d’enfants d’Olivier Michel

- – - -

LIVRES DE RÉFÉRENCES

L’ÉCOLE DES LOISIRS
- De quelques albums qui ont aidé les enfants à découvrir le monde et à réfléchir de Michel Defourny (enfin réédité !)

CORRAINI
- La trilogia del Limite de Suzy Lee,

FANTAGRAPHICS
- Maurice Sendak/Jacques Tardi”, Fantagraphics

ABRAMS
- Maurice Sendak: A Celebration of the Artist and His Work

- The Comics Journal #302:

MÉMO
- Chose de Clémence Gandillot

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

Ce soir à 18h45 sur Radio Campus Paris — 93.9 fm
Ou en streaming sur le site Radiocampusparis.org
Interview de MARION BATAILLE autour de son livre NUMÉRO.

SÉLECTION LIVRES JEUNESSE – 4/7 – ARTS FACTORY

Samedi 30 novembre 2013

Dessin de Roxane Lumeret

ARTS FACTORY

Je ne présente plus vraiment Arts factory sur ce blog. Leur implication en faveur du dessin “alternatif” est indéniable. Ils ont montré et aidé à vendre depuis 17 ans plusieurs générations d’auteurs mal représentés dans les galeries. Même si ça change. Depuis toujours ils se sont montré attentif envers l’édition jeunesse et défendent bon nombre d’illustrateur qui œuvre dans ce secteur. Je ne vais pas dresser une liste ça serait trop Long. La meilleure preuve, c’est tout simplement leur dernier expo : Les belles images pour la jeunesse ( mais pas que … ) consacrée à ce champ de l’édition. Un accrochage qui donne à voir aussi bien des artistes chevronnés qu’il ont toujours défendus que de jeunes illustrastrices récemment sorties de l’école.

du 13 nov. au 22 déc.
Galerie Lavignes-Bastille
27 rue de Charonne – Paris 11
M° : Ledru-Rollin

artsfactory.ne

LE JEU DE L’OIE de Marie Saarbach
2013 – France – Autrement – 24,50 euros

Un vrai coup de cœur pour ce livre et le travail de Marie Saarbach, qui s’inspire du jeu traditionnel pour illustrer le voyage initiatique de deux enfants. A chaque image correspond une épreuve à franchir, l’ensemble des 33 tableaux étant reliés dans un livre-objet fascinant, en forme de dépliant. Il convient également d’insister sur la qualité des dessins originaux que nous présentons actuellement dans le cadre de l’exposition “Les belles images pour la jeunesse ( mais pas que … ) . Entièrement réalisés au feutre, une technique que Marie Saarbach maîtrise de façon originale, délavant les couleurs, maltraitant et triturant le papier jusqu’à obtenir des effets de matière assez bluffants.

Son site

L’ODYSÉE D’OUTIS de Jean Lecointre
2013 – France – Thierry Magnier – 19,90 euros

Dans ce nouvel album publié par les éditions Thierry Magnier, le titan du photomontage numérique revisite à sa façon les grands classiques de la mythologie grecque. Un inénarrable péplum où le brave père de famille Outis doit affronter les pires créatures, avant de pouvoir récupérer sa famille qui s’impatiente à la Gare de Lyon … Si les images et le traité graphique sont plus sombres que dans “A la mode” ou “Les Animaux Domestiques”, le récit particulièrement drôle et enlevé fait mouche chez les enfants comme chez les parents.

jeanlecointre.com

ROMANCE de Blexbolex
2013 – France – Albin Michel – 15 euros

Très attendu ce nouvel imagier de Blexbolex ne déçoit pas et surprend par sa forme, le livre étant plus petit (mais pas moins épais) que les précédents. Les compositions graphiques, les effets de matière et l’impression sont toujours aussi soignées. Blexbolex a également détourné les codes traditionnels du genre pour organiser le livre en séquences qui vont s’entrecroiser pour livrer au final un vrai récit en images… du grand art !

Ses images sur Illustrissimo

ON PENSE À TOI CHEVAL de Roxane Lumeret
2013 – France – Albin michel – 14,50

Pour son premier album jeunesse, Roxane Lumeret a fait très fort ! Une fantaisiste histoire de cheval cascadeur sur le retour, un graphisme tout en gouache – à mi-chemin entre les vieux albums du Père Castor et la Bibliothèque Rose – au service d’un ton résolument moderne, bref une vrai réussite. Les couleurs claquent, les animaux sont poilus à souhait et la princesse Colomba Dubijou est ravissante … on en redemande !

roxanelumeret.com

L’ÉTRANGER MYSTÉRIEUX de Mark Twain & Atak / mark twain
2012 – USA/Allemagne – Albin Michel – 20 euros

Injustement passé à la trappe l’an dernier – peut-être en raison d’un façonnage un peu cheap – ce texte peu connu de Mark Twain est superbement enluminé par Atak. Riche d’une grosse centaine d’illustrations – de la miniature à la pleine page – ce tour de force confirme ( s’il en était besoin ) le talent d’Atak et sa place singulière dans le monde de l’édition jeunesse. A redécouvrir !

fcatak.de

SÉLECTION LIVRES JEUNESSE – 1/7 – CHAMO

Mercredi 27 novembre 2013

À l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, j’ai proposé à quelques acteurs/observateurs de ce secteur de l’édition d’effectuer une sélection de 5 livres sortis en 2012/2013. L’addition de ces choix propose un panorama subjectif aussi varié qu’intéressant. Une photographie de la production actuelle, je l’espère.

CHAMO

Illustratrice au départ, puis organisatrice d’évènements autour du dessin et de l’illustration avec l’association L’Articho. Elle travaille aussi quelques jours par semaine comme libraire jeunesse dans la très bonne officine : La sardine à lire. Enfin elle est depuis devenue éditrice et dirige une collection chez Les fourmis rouges. Avec tout ses cartes en main Chamo est devenue une observatrice très éclairée de ce qui se fait à l’heure actuelle dans le secteur de la jeunesse.

- – - -

Une petite introduction de Chamo

Cette sélection a été très dure à faire. Je me suis retrouvée devant un dilemme : Choisir des livres de jeunes dessinateurs, ou de maisons d’éditions qui émergent pour montrer la vivacité de la littérature jeunesse actuelle ? Ou bien prendre en considération les nombreuses magnifiques rééditions ?
Parmi les cinq livres que j’ai finalement choisi, trois sont des rééditions de livres anciens, et deux sont des textes classiques illustrés par des dessinateurs contemporains. Je sais que ces cinq livres ne quitteront pas ma bibliothèque. Il seront prêtés, offerts, perdus, rachetés… Et je laisse aux invités suivants le loisirs de combler les manques !

DANS LA BOÎTE de Dorothy Kunhardt (1901-1979)
2012 – Usa – MéMo – 18 euros
Première publication en 1934 aux États Unis

Je serai certainement passée à côté de ce livre si je n’avais pas travaillé en librairie. La couverture ne m’attirait pas vraiment. Je l’ai lu par acquis de conscience. Et je suis tombée sous le charme de ce texte émouvant, et de ces illustrations maladroites qui le servent si bien. C’est pour moi un des meilleurs livres paru ces deux dernières années.

Le livre raconte l’histoire de Pioui, le plus petit, petit, mini chien du monde, mascotte bien aimée d’un cirque merveilleux. Jusqu’au jour ou Pioui se met à grandir, grandir… Trouvera t-il encore sa place au sein du cirque, lui qui ne sait rien faire ?

Dorothy Kunhardt écrit avec des mots tout simples, joue avec les répétitions. Quand aux illustrations, étranges, naïves et loufoques, elles sont réalisées avec une économie de moyen. Trois couleurs, rouge, jaune évoquant le cirque, et le trait noir. Pas de chichis et beaucoup d’émotion. Une belle fable pour tous ceux qui grandissent.

Apparemment, l’auteur est très connue aux états unis et a marqué la littérature jeunesse en son temps. J’espère qu’on aura droit à d’autres rééditions ! (à bon entendeur…)

LIVRES ! de Murray Mc Cain et John Alcorn (1935-1992)
2013 – USA – Autrement – 11,50 euros
Première publication en 1962 aux États Unis

Quelle belle surprise que ce livre dédié aux livres ! Un sujet qui me touche particulièrement, puisqu’il parle du livre sous tous ses aspects : l’objet, le texte, les images, la typographie, la mise en page, la fabrication, la distribution… jusqu’à l’arrivée au lecteur. Tout cela expliqué en toute simplicité. La conception et la réalisation de ce livre sont d’une cohérence rare. Tout est pensé. Les illustrations de John Alcorn sont superbes et parfaitement mises en valeur par la mise en page et le travail typographique. Le fond et la forme sont en harmonie. Et ce livre m’a permis de découvrir ce grand dessinateur / graphiste américain qu’était John Alcorn.

alcorngallery.com

MEDOR LE MAXICHIEN de Rudolf Cechura et Jiri Salamoun (1935)
Tchéquie – 2013 – La joie de lire – 15 euros
Première édition du livre en 1981 en Tchéquie

J’ai découvert le travail de Jiri Salamoun il y a quelques années grâce à Yassine qui avait ramené plusieurs livres de lui trouvés chez les bouquinistes à Leipzig. Depuis, j’attendais avec impatience qu’un éditeur traduise son œuvre. Et c’est La joie de lire qui a eu la bonne idée de s’y atteler. Cet éditeur nous a offert de belles rééditons cette année (Je pense aux livres de Eva Janikovszky et László Réber). Dommage que les objets soient moins soignés que chez Memo.

Médor le maxichien, (Maxipes Fik en tchèque) est célèbre dans son pays. Il a même été adapté en série télévisée dans les années 70. L’histoire est complètement loufoque : Aïa veut un «ien». Son papa finit par céder et lui acheter un mignon petit chiot baptisé Médor. Mais celui ci grossit, grossit jusqu’à devenir absolument énorme ! Et à part ça, Médor boit de la bière, parle les langues étrangères et va même participer à une course de chevaux…
Si l’histoire est chouette, ce sont surtout les dessins de Jiri Salamoun qui me touchent. Ils sont naïfs et drôles, plein de vie, ultra-expressifs…

Yassine a déjà parlé de lui ici et .

Et voici 2 liens où on peut voir encore plus d’images : ici et ici

LE KRASPEK de Francoise Morvan & Étienne Beck
Russie / France – 2012 – Memo – 16 EUROS

C’est l’histoire d’Oleg, jeune soldat rentrant de la guerre sans un sou en poche. Son indigence et son désespoir sont tels qu’il accepte de pactiser avec le diable : Celui-ci lui fournira la richesse, en échange de quoi Oleg ne devra ni se laver, ni se moucher, ni se couper les cheveux ou la barbe, ni se changer de linge pendant quinze ans….
J’adore cette histoire ! Un vrai beau conte russe, avec en bonus un côté cracra tout à fait réjouissant !
Les illustrations d’Etienne Beck m’ont aussi beaucoup plu. Il a choisi un traité proche de l’art brut et une approche ornementale qui évoque les illustrations de Bilibine. Je lui reprocherai juste l’usage un peu trop systématique des cadres qui écrasent un peu ses images.

grandpapier.org/etienne-beck

LE PIRATE ET L’APOTHICAIRE de Robert Louis Stevenson & Henning Wagenbreth
Allemagne – 2013 – Les Grandes Personnes – 22,50 euros
Première édition en 2012 en Allemagne

Ce livre est un très bel objet : beau format, beau graphisme, impression soignée. Ce qui n’est pas étonnant quand on connaît l’exigence à la fois d’Henning Wagenbreth et des éditions Les Grandes personnes.

Difficile de parler de Wagenbreth sur ce blog, Yassine l’a déjà beaucoup fait. Il est pour moi l’un des plus grands illustrateurs allemand, avec Atak. Mais il est aussi graphiste et typographe de talent et c’est aussi pour cette raison que le livre est réussi. Le texte de Stevenson qu’il a choisi d’illustrer colle bien à son univers : De l’action, un soupson de cruauté, et une morale contestable…

wagenbreth.de

- – -

Ce soir à 18h45 sur Radio Campus Paris — 93.9 fm
Ou en streaming sur le site Radiocampusparis.org
Interview de Wagenbreth autour du livre LE PIRATE ET L’APOTHICAIRE

BD – 42 – ERIK NEBEL

Dimanche 10 novembre 2013

Ce dessinateur a connu un certain succès dans le milieu de la blogosphère BD américaine avec ses histoires muettes étranges. Il a un dessin amateur un peu hors du temps. C’est pas vraiment beau, ni vraiment moche mais il y a dans ses histoires très graphique une sorte de charme indéfinissable. Une poésie étrange qui vous saisie. Cette lecture quotidienne – Il poste une BD par jour — est source d’émerveillement bien dès fois. La narration improvisée raconte peu mais dans ces petites histoires basées sur des détails très ténus il y a toujours de l’inattendu. La gamme de couleur très informatique ajoute encore de la bizarrerie à son style. Ces BD sont vraiment uniques.

Un livre compilant certaines paraitra en 2014 au États unis chez Yeti press.

Une interview d’Erik Nebel ici

Son étrange adaptation de Guerre et paix de Tolstoï ici

eriknebel.tumblr.com

Yassine

BD – 041 – BEN MENDELEWICZ

Jeudi 29 août 2013

De nos jours la bande dessinée échappe toujours plus à son côté “dessiné” pour devenir une mise en page d’images triturées. Un mélange de graphisme, de photos de collage, d’élément graphique numérique (pixels, Images de synthèse, formes géométriques, dégradés ). Des artistes utilisent des techniques très varièes qui souvent se mélangent. La BD évolue donc vers des formes toujours plus hybrides qui font aussi voler en éclat les principes de narration classique.

Voici un des exemples les plus frappant avec cette histoire surprenante réalisée par un jeune artiste américain qui propose quelque chose de vraiment neuf. Il fait parti de la même bande que Char Esme dessinatrice dont j’ai posté quelques images il y a peu de temps.

benmendelewicz.com

Yassine

BD – 040 – RAY SOHN & TOMOMI FUJIMARU

Samedi 17 août 2013

Depuis presque un an ce couple produit une page hebdomadaire qui est posté sur le site de l’excellent éditeur américain Picture box. C’est débridé, salace et très drôle. L’effet de répétition rend ce genre d’humour outrancier et décalé encore plus jouissif.

D’autres pages ici

Yassine

CHAR ESME

Mercredi 29 mai 2013

Allez découvrir plus en détail le travail foutraque et coloré de cette jeune dessinatrice américaine qui décoiffe. Elle est encore étudiante…

qualitycrayonwaxokay.tumblr.com

Yassine

Merci à Chamo Pour le tuyau

BD – 034 – JONNY NEGRON

Mardi 9 avril 2013

J’apprécie beaucoup le travail de ce dessinateur américain aux obsessions hors normes. En effet d’habitude il représente plutôt des dames aux proportions voluptueuses. Il a un style assez maniériste, parfois un peu écœurant, mais que je trouve en définitif très personnel et assez beau .

Il a fait quelques BD qui sont toujours intéressantes. On peut en trouver quelques unes sur son blog où dans son livre sobrement intitulé “Negron” qui est publié chez Picturebox. Il souhaite faire d’avantage de BD dans le futur.  À  suivre donc.

jonnynegron.tumblr.com

Ici une courte interview de L’artiste.

Yassine