Archive pour la catégorie 'BD'

VIDEO 12 – TAC AU TAC

Mercredi 23 avril 2014

[youtube _yCIc0AFwnI]

TAC AU TAC
- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -
- Réalisé par Jean Frapat
- {1971 – France} -

Je reprends ici une mini série de post consacrée au dessin mis en scène en vidéo.

Après

1 – Le Chalk Talk
ici
2 – Gribouille
ici
3 – Jean Jullien
ici

Je vous propose de regarder un épisode de TAC AU TAC la célèbre émission de Jean Frapat diffusée chaque semaine de 1969 à 1975 sur la télévision française. Jean Frapat a développé plusieurs projets au sein du fameux service de la recherche de la RTF dirigé par Pierre Schaeffer. Il proposait systématiquement des dispositifs conçus pour être intéressant dans leur répétition et ainsi créer des variations qui le soient tout autant. Une logique purement télévisuelle à l’époque ou la télé française savait être un vrai laboratoire.

Tac au tac est la plus célèbre, elle a marqué plusieurs générations d’amateurs de BD et de dessinateurs aussi parce quelle a vu se succéder beaucoup de célébrités de la BD. C’était une émission ou le dessin était roi. Plus que le résultat c’est l’acte de dessiner qui est mis en scène. L’émission propose des exercices créatifs si possible capable de générer un mini suspens, un enjeu qui crée une émulation entre les dessinateurs, et qui tient le spectateur en haleine. Enregistrant une heure durant, Jean Frappat proposait un montage d’un quart d’heure ce qui lui permettait de garder les moments plus intéressants et de ne pas rendre le visionnage fastidieux. Si l’émission captait l’ambiance bon enfant sur le plateau, elle restait plutôt calme, se focalisant sur l’acte de dessiner. Seul la voix calme et pondérée , ou parfois enjoué de Frapat venait troubler cette quiétude pour apporter quelques éclaircissements bienvenus ou un contrepoint subtilement ironique. Un ton unique qui a contribué a rendre cette émission culte.  A noter aussi l’usage de musiques modernes, souvent fantaisistes qui servait a créer une ambiance  durant les phases de dessin.

Le procédé fut ensuite repris par tout le monde notamment dans les festivals de BD. C’est encore la cas.

Toutes les vidéos sur le site de L’INA Jean Frapat sur Wikipedia

Yassine

LE GRATIN 21 – FESTIVAL PULP

Jeudi 13 mars 2014

Ven. 14 – Sam. 15 – Dim. 16 Mars

Affiche signé Christophe Blain

Télécharger le podcast

Voir sur la page de Radio campus Paris

Une émission consacrée au festival PULP, un nom qui renvoie à une forme de BD populaire rétro ce qui est sans doute un peu trompeur. Le sous-titre du festival : “la Bande dessinée au croisement des arts” est plus intéressant. En effet le festival va proposer diverses greffes artistiques avec la BD comme point central.

Deux axes importants sont développés : expositions et spectacles. A travers ses 2 axes on pourra y voir des propositions de croisements narratifs inédits . Du moins je l’espère. Ce festival est son coté laboratoire est plein de promesse alléchantes.

MON INVITÉ : VINCENT ECHES

Pour parler de toutes ce projet j’accueille au micro le directeur de la ferme du buisson. Un amateur de BD qui a souhaité ses mélanges et surtout qui a eu l’idée de les réunir dans un festival. Car selon moi, c’est encore plus intéressant de créer un rendez-vous important, dans un endroit qui a les moyens et les compétences pour produire des projets innovants et ainsi développer avec force et convictions ses nouvelles formes hybrides.

Une interview théorique et prospective mais néanmoins illustré par des projets concrets qu’on pourra découvrir lors de ce festival.

Il existe pour l’instant peu d’images de ce qui est en train de se construire, en voici quelques unes pour essayer de vous donner envie de venir à ce festival hors norme et qui s’annonce comme un évènement marquant.

L’émission sera diffusée ce dimanche, mais je vous la propose dores et déjà en podcast. Ainsi vous pouvez l’écouter avant de venir au festival qui a lieu ce week-end.

QUELQUES IMAGES

Dessin de Stéphane Blanquet Pour la revue Professeur Cyclope

Dessin d’Antoine Marchalot Pour la revue Professeur Cyclope

Dessin préparatoire de Blexbolex pour l’installation “La ferme des animaux”

Photo de la pièce “Qu’est-ce qui nous arrivent ?!?” de Mathilde Monnier et François Olislaeger

Les “bouts de papier” de The Paper cinema

L’installation de scéne de The paper cinema

Image de la pièce “Histoire d’amour” de Teatrocinema

PULP FESTIVAL

Ven. 14 – Sam. 15 – Dim. 16 Mars

LA FERME DU BUISSON
Allée de la Ferme
77186 Noisiel
RER LIGNE A – Station : Noisiel

Tarifs et info sur le site
lafermedubuisson.com

- – - – - – - -

Dim. 16 mars 2014

Émission produite par Yassine avec la collaboration d’Antoine Cadou.

- – - – - – - -

Musique

- Générique : Kostas Bezos – Ta Aspra Poulia Sta Vouna (Grèce – 1936)

- Spike Jones & the city slickers – Old McDonald had an farm (USA – 1952 – RCA)

- Bonzo dog doo-dah band – Jollity farm ( Angleterre – 1967 – Liberty )

- The Bleechers – Farmer’s in the den (Jamaïque – 1968 – Trojan)

- – - – - – - -

Yassine

GRATIN – 14 – IMHO

Mardi 21 janvier 2014

Dessin de Hideshi Hino

Télécharger le podcast

Voir sur le site de radiocampusparis.org

Pas de gratin ce mois-ci. J’en profite pour poster une émission dont le podcast n’était toujours pas disponible. Une émission consacré au manga. Qui s’enchainera donc bien avec la dernière.

IMHO

Un émission dédiée à la BD japonaises avec Benoit Maurer et Aurélien Estrager des éditions IMHO. Cet excellent éditeur est apparu il y a 10 ans et possède l’ un des meilleurs catalogue du genre en France.
Avec eux nous parlons de la BD japonaise en France et au Japon et bien entendu de quelques auteurs phares de leurs catalogue.

Mes invités

BENOiT MAURER

Issu de la presse et du web cet amateur de Bd s’est lancé dans le manga il y a 10 ans avec l’envie d’éditer des auteurs qui n’était pas présent sur le marché français. Il nous a donne a lire tout une partie de la BD japonaise qui manquait sérieusement sur les linéaires hexagonaux.

AURÉLiEN ESTAGER

Est un amateur de culture alternatif japonaise. Il travaille pour IMHO depuis quelques années et dans le milieu de la culture japonaise à Paris ce qui lui a permis de rencontre de nombreux auteurs nippons.

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

SUEHiRO MARUO

La Jeune Fille aux camélias

Maruo sur Wikipédia

Litchi Ikari Club de Usamaru Furuya
Un Manga en hommage à Maruo

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

JUNKO MiZUNO

La petite Sirène

Hansel & Gretel

Pure trance

Quelques pages extrait de Ciderella

jmnews.exblog.jp

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

ARONZi ARONZO

Les jolies poupées de Mimi & Lili

aranziaronzo.com

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

HiDESHi HiNO

Panorama de l’enfer

Le serpent rouge

L’enfant Insecte

Hideshi Hino sur Wikipedia

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

MAN GATARO & PIERRE TAKi

Une des récentes sorties de Imho. J’attire tout particulièrement votre attention sur ce livre, et sur ce dessinateur  Man Gataro  qui est un de mes auteurs préférés. J’apprécie particulièrement son art de l’outrance qui ferait passer Johnny Ryan et son Prison pit pour un dessinateur de Disney.

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

imho.fr

- – -

MARS 2012

Émission produite et réalisé par Yassine avec La collaboration d’Antoine Cadou

- – -

Musiques

- Générique : Kostas Bezos – Ta aspra poulia sta vouna (Grèce – 1936)

- J.A Seazer – Akai shigati (2006 – Japon – Lezard noir)
Extrait de la BO de “Midori”

- Arm Vs Uno (Japon – 2012 – Pichi pichi underground)
Extrait de la compilation ‘Tohoo overdrive”

- Zin say – All night long ( Japon – 1992)
Extrait de l’album “substance”

- – -

Yassine

IMAGE – 192 – PATRICK KYLE

Lundi 13 janvier 2014

Patrick Kyle est un des dessinateurs les plus intéressants de la nouvelle génération américaine.C’est un canadien. Une génération qui s’exprime beaucoup à travers les fanzines et qui a un réseau d’échange d’informations bien touffu sur le net via des tumblr assez dynamiques.

Cette image est la future couverture d’un livre. Ses BD expérimentales vont être réunies très bientôt dans un gros volume à paraître chez Koyama press à l’automne, un petit éditeur canadien. En attendant vous pouvez suivre son travail très riche sur son tumblr.

patrickkyle.com

Son tumblr

Yassine

BD – 42 – JOHNNY RYAN

Jeudi 2 janvier 2014

Bonne année !

Avec un beau conte de Noël, une BD pleine d’espoir signée par le spécialiste américain de l’humour noir. Un des meilleurs auteur actuel, très peu traduit en France, et je comprends toujours pas pourquoi.

Il vient juste de sortir le tome 5 de sa très bonne série Prison Pit.
En Anglais uniquement.

johnnyryan.com

Yassine

3 QUESTIONS À MISMA

Lundi 11 novembre 2013

Ed – Dopututto # 4

J’ai toujours soutenu cet éditeur, je pense qu’ils n’ont jamais eu la place qu’ils méritent dans les “médias” qui parlent de BD. Les gens de Misma tout comme leur art sont trop modeste. Pourtant loin de toute attitude tapageuse il représente selon moi beaucoup dans la Bande dessinée française. Au milieu des années 2000 quand ils ont commencé et que le paysage se faisait plus moribond, moins créatif. Ils sont apparus discrètement en proposant une évolution intéressante de cette tendance autobiographique qui se faisait trop prédominante. Les amateurs éclairés on tout de suite vu qu’on avait affaire a quelque chose de très prometteur. Et si on regarde avec un peu de recul il on proposé une subtile transition entre la génération de l’association et la BD actuelle, entre autobiographie et relecture moderne des genre. Leur ligne décomplexée, exigeante et curieuse mais pas ostentatoire on fait de cet éditeur le plus important apparu dans les années 2000 en France.

Ça fait un moment que j’essaye de les coincer pour enregistrer une émission de radio avec eux, donc en attendant je profite de la publication du très bon dernier numéro de leur revue “Dopututto Max” pour leur poser quelques questions.

A l’heure où les revues de BD fleurissent où renaissent sans proposer grand chose de neuf, Dopututto reste de loin la plus excitante. Attentif a ce qui se fait en France mais aussi à l’étranger, Misma propose un cocktail moderne et international de BD. Une vraie vision personnelle et qui évolue avec le temps.

4 pages d’Ester Pearl Watson extraites de Dopututto # 5

El Don Guillermo et Estocafich, les frère jumeaux dessinateurs qui ont créer et gèrent Misma répondent à mes questions.

1 ) – Misma a déjà 10 ans. Vous avez mis un peu de temps avant de rentrer dans la cour des grands et être distribué en librairie. Qu’est ce que vous ont appris ces nombreuses années de production en micro édition ?

Pour être franc, c’est difficile de réaliser que cela va faire 10 ans en 2014 que MISMA existe. Nous n’avons vraiment pas vu le temps passer, c’est fou !

Et je crois que MISMA n’en serait jamais arrivé là si nous n’avions pas démarré par la case “micro édition”.

En 2004, on démarrait de zéro : motivés par des auteurs comme Nylso ou Ronald (avec qui nous participions au fanzine hebdomadaire Chez Jerôme Comix), nous imprimions notre premier ouvrage intitulé MISMA, photocopié à 50 exemplaires (une histoire de jumeaux dessinée à quatre mains, qui a donné le nom à la maison d´édition).

Puis l’impression numérique s’est rapidement imposée, avec des tirages de 100 à 200 exemplaires pour une qualité d’impression nettement supérieure à la photocopie. Ça a constitué notre première approche du secteur de l’imprimerie : les contraintes papiers, le façonnage des ouvrages… Nous avons testé divers formats, différentes fabrications… Nous avons fait plein d’erreurs et nous continuons d’ailleurs à en faire aujourd’hui ! C’est une formation sur le long terme. Nous apprenons tous les jours.

Mais en dehors des livres et de leur impression, on a appris énormément en tenant des stands dans les différents salons, en faisant la tournée des libraires nous même. Ça permet vraiment de réaliser comment fonctionne un peu le marché du livre.

Et l’on peut dire aussi que MISMA a grandi avec et grâce aux auteurs : on a construit MISMA tous ensemble et il y a aujourd’hui un lien fort qui nous unit. C’est important de savoir qu’on a toute une petite famille d’auteurs qui nous soutiennent et qui croient à cette aventure depuis le début.

2 pages de Roope Eronen extraites de Dopututto # 5

2 ) – Vous êtes distribués en librairie depuis 2 ans. Quel bilan tirez vous de ces quelques années ?

Il faut savoir que nous nous sommes vraiment posé la question d’un passage en distribution professionnelle il y a deux ans. Nous étions conscient des risques et des contraintes que cela supposait. Mais après 8 ans de micro-édition, nous avons vraiment eu envie de passer à la vitesse supérieure, de nous mettre en danger ! Nous avions aussi besoin d’une nouvelle dynamique à cette époque : on commençait à avoir de plus en plus d’achats sur notre boutique en ligne, de commandes libraire… On passait notre temps à préparer des colis… Mais surtout, les auteurs MISMA de la première heure étaient tentés d’aller proposer leur projet chez des plus gros éditeurs. On avait envie de leur dire “Hé, les gars, partez pas ! On peut faire ce livre là, ensemble, chez MISMA”.

Du coup, on s’est dit qu’il fallait tenter la distribution pro, qu’on pourrait toujours revenir en arrière si cela ne marchait pas.

Et le bilan de ces premières années aux Belles Lettres est plutôt positif. Il faut savoir qu’on avance prudemment, avec des tirages raisonnables… On s’enflamment pas, quoi. On savait très bien que ce serait comme repartir de zéro ; Nous nous sommes rendus compte que la plupart des librairies ne connaissaient pas MISMA, qu’il y avait un gros boulot de communication à faire. Tu prends conscience que ce sont eux qui ont le pouvoir de mettre ton livre en avant ou pas (sans quoi, l’ouvrage termine perdu au milieu d’autres bouquins dans une étagère, personne ne le voit, et il t’est retourné au bout de trois mois). D’où l’intérêt de travailler la com à fond, les services de presses, être présent sur les réseaux sociaux, les festivals…

Je crois qu’on était vraiment loin de réaliser que tout ça prendrait des allures de réelle entreprise et qu’on allait passer le plus gros de notre temps à nous occuper MISMA. Il ne faut pas oublier qu’à l’origine nous sommes aussi des auteurs de BD et que nous essayons de développer nos propres univers.

Je me rappellerai toujours une discussion avec Jean-Louis Gauthey de Cornélius, lorsqu’on hésitait à passer en distribution professionnelle… “C’est vraiment intéressant et excitant comme projet, mais vous allez être amenés à sacrifier votre travail d’auteur…” Aujourd’hui, ces mots deviennent vraiment réel … Dur-dur de concilier les deux. La chance que nous avons, c’est d’être deux et de se partager les tâches. Quand il y en a un qui commence à baisser les bras, l’autre est là pour dire “allez faut pas laisser tomber!”.

On essaye donc de garder le rythme pour cette troisième année, avec pleins de nouveaux projets de livres vraiment excitants à venir !

3 Pages de Paul Paetzel extraites de Dopututto # 4

3 ) – Pourquoi est-ce important de continuer a avoir une revue au milieu de votre catalogue ?

La question de la survie de la revue est venue sur le tapis lors de notre première réunion avec Les Belles Lettres, justement. Comme on peut l’imaginer, une revue de bande dessinée (même comme LAPIN) a du mal à trouver sa place dans les librairies et se vend assez mal… On a été averti dés le début. Mais pour nous, la revue DOPUTUTTO fait partie de l’histoire de MISMA ; c’est notre laboratoire graphique, notre espace de liberté de création et d’expérimentation. Et puis c’est gràce à la revue que nous rencontrons de nouveaux auteurs et que de nous pouvons tester des nouvelles collaborations ! Au sommaire de ce numéro 5, par exemple, nous avons la chance d’avoir des pages d’Esther Pearl Watson (USA), de Roope Eronen (Finlande) ou encore de Simon Hanselmann (Australie) – Avec qui nous parlons déjà de publier de futurs livres chez MISMA!

C’est pour cela que nous nous sommes battu pour la garder. Nous avons essayé de lui donner un deuxième souffle en repensant son format lors du passage en distribution (dos-carré collé de 128 pages, pages en couleurs et en noir et blanc, format “Picsou Magazine”).

Mais on ne peut pas dire que cette nouvelle formule soit un gros succès en librairie… Au contraire, les ventes diminuent à chaque numéro et nous devons sans cesse revoir le tirage à la baisse… C’est pour cela que le prix de la BD alternative reçu à Angoulême cette année nous a rempli de joie ! C’est un prix qui pour nous récompensait tous les auteurs et le travail que ça demande derrière. Nous espérons vraiment pouvoir publier encore de nombreux numéros de la revue DOPUTUTTO MAX !!!

DOPUTUTTO MAX

Misma – 10 euros

misma.fr

Yassine

BD – 42 – ERIK NEBEL

Dimanche 10 novembre 2013

Ce dessinateur a connu un certain succès dans le milieu de la blogosphère BD américaine avec ses histoires muettes étranges. Il a un dessin amateur un peu hors du temps. C’est pas vraiment beau, ni vraiment moche mais il y a dans ses histoires très graphique une sorte de charme indéfinissable. Une poésie étrange qui vous saisie. Cette lecture quotidienne – Il poste une BD par jour — est source d’émerveillement bien dès fois. La narration improvisée raconte peu mais dans ces petites histoires basées sur des détails très ténus il y a toujours de l’inattendu. La gamme de couleur très informatique ajoute encore de la bizarrerie à son style. Ces BD sont vraiment uniques.

Un livre compilant certaines paraitra en 2014 au États unis chez Yeti press.

Une interview d’Erik Nebel ici

Son étrange adaptation de Guerre et paix de Tolstoï ici

eriknebel.tumblr.com

Yassine

LE GRATIN @ FESTIVAL FANZINES ! – 1 – LA BD ALLEMANDE

Mardi 5 novembre 2013

Première partie de cette émission spéciale Festival Fanzines ! Deux heures enregistrée en deux temps avec deux thèmes.

Dessin d’Ann Vagt

SPÉCIAL FESTIVAL FANZINES – 1 – LA BD ALLEMANDE

Télécharger le podcast

La BD allemande est méconnue en dehors de ses frontières, il faut dire que ce pays important produit peu et a toujours peu produit. L’essentiel de son marché est consacré a des traductions étrangères : Française, américaine, japonaises et autres. Depuis Wilhelm Busch, père fondateur de la bd germanique il y eu quelques grands auteurs et si il ont quelques fois traversé le Rhin c’est rarement de manière tapageuse. Mais la BD allemande est sans doute plus vigoureuse que jamais et semble se développer de plus en plus et notamment à travers la micro édition. Petit tour d’horizon.

MES INVITÉS

VOLKER ZIMMERMANN
Membre du collectif Papier gaché, créateur et organisateur du Festival Fanzines. C’est un spécialiste de la BD et notamment de la BD allemande, vu qu’il est allemand et traducteur pour le marché allemand.

papiergache.net

SPRING
Ce collectif formé il y a 10 ans est composé de dessinatrice, graphiste et illustratrice qui viennent d’un peu partout en Allemagne. Elle édite une revue éponyme et organisent beaucoup d’exposition outre-Rhin. Un collectif pluridisciplinaire et dynamique

springmagazin.de

ANNA HAIFISCH
Dessinatrice iconoclaste et drôle en provenance de Leipzig. Entre pop culture et underground son style est un peu à contre courant de la production actuelle allemande.

hai-life.com

2 PAGES DE WILHELM BUSCH (1832 – 1908)

3 PAGES DE LYONEL FEININGER ( 1871 – 1956 )

2 PAGES PÈRE ET FILS DE E.O. PLAUEN (1903 – 1944)

Il existe une version francaise de Père et fils aux Éditions du Seuil.

Beaucoup d’info sur la BD allemande sur le site du Goethe insitute

- – - – - – - -

SPRING

Photo de groupe

Dessin de Carolin Löbbert

Dessins de Katrin Stangl

Spring # 9 – Couverture de Romy Blümel

Spring # 10 – Couvertur d’Ann Vagt

- – - – - – - -

ANNA HAIFISCH

- – - – - – - -

Mardi 22 octobre 2013

Émission produite par Yassine
Réalisée par Antoine Cadou

Merci à l’équipe de la médiathèque Marguerite Duras et du Goethe institute

- – - – - – - -

Musique

- Générique : Kostas Bezos – Ta Aspra Poulia Sta Vouna (Grèce – 1936)

- Comix – Viva la France (Allemagne – Année 80)

- Rec Demont – Vor dem Moulin Rouge

- Nina hagen – Frühling im Paris (Allemagne – 1983)

LE GRATIN – 017 – COWBOY HENK

Mardi 29 octobre 2013


Télécharger le podcast

Voir sur la page de Radio Campus Paris

Première émission de la saison consacrée à la BD Cowboy Henk. Avec une interview freetsyle et surréaliste du dessinateur Herr Seele.

MON INVITÉ : HERR SEELE

Auteur avec Kamagurka de Cowboy Henk, une Bd très connu en Flandre puisqu’elle est publiée chaque semaine dans Humo, célèbre hebdomadaire, qui est un peu l’ équivalent flamand de Télérama. Sauf que Télérama ne publie pas Cowboy Henk…

L’éditeur belge Fremok a sorti il y quelques mois un album qui compile certaines des planches qui on été remise en couleurs. Cet album donne un aperçu de la richesse de l’univers de cowboy Henk, même si ce n’est qu’une première approche et qu’on pourrait lui reprocher le manque de repère chronologique et historique. Car cowboy henk, qui existe depuis 32 ans, peut être considéré maintenant comme un classique de la bd mondiale. Une “oeuvre” reconnue par tous les spécialistes et connaisseurs du 9ème art. Publié à droite et à gauche en France ( Psikopat, Fluide Glacial, L’echo des savanes) il a marque des générations de lecteurs par cette humour unique, bizarre et hors du commun.

Herr Seele et Kamagurka ne sont pas que des dessinateurs et leur personalité délirantes les a amenés a devenir des personnages médiatiques en belgique, Participant a des émissions de télé ou de radio, des groupe de rock et autres délires.

Espérons que cet album et ceux qui suivront permettront de remettre en lumière ou de faire découvrir ce personnage unique et géniale.

- – - – -

Quelques pages pas forcement extrait de l’album de Fremok

Herr Seele devant son autoportrait

Une de ses toile

- – - – -

COWBOY HENK – L’HUMOUR VACHE de Kamagurka & Herr Seele
Fremok – 128 pages – 26 euros

fremok.org

- – - – - – - -

Dimanche 27 octobre 2013

Émission produite par Yassine avec la collaboration de Nicolas Hadot.
Merci à Viviane, Eve, Carmela

- – - – - – - -

Musique

- Générique : Kostas Bezos – Ta Aspra Poulia Sta Vouna (Grèce – 1936)

- Burt Blanca – Long black Jacket ( Belgique- 1968 – B&B)

- Yvette Horner – Les petits patelins (France – - )

- Professeur Choron & Los carayos – Les pages rouge du botin (France -1987 – Accord)

- Michel Farinet – Brueghel L’ancien (France – Auto-produit)

- – - – - – - -

FANZINES – SÉLECTION 6/7 – LES MACHINES

Samedi 19 octobre 2013

LES MACHINES

C’est un collectif d’auteurs issus des beaux arts d’Angoulême. Ils s’auto-éditent et impriment eux mêmes avec les machines qu’ils ont acheté avec l’argent d’un défi jeune. D’où leur nom. Un des meilleurs collectif dans le milieu de la micro édition actuel. Trois d’entre eux nous proposent une sélection de 5 fanzines.

- – - -

LA CUISINE MOLÉCULAIRE — 1. TRADITION ET MODERNITÉ
d’Aurélien Débat et Laurence Lagier
2013 – France – auto-édition – Riso – 130 ex. – 8 euros

Je l’ai découvert très récemment dans la sélection exposée au Festival Fanzines. J’ai été immédiatement charmé par le côté simple, épuré mais très soigné de l’objet. Le dialogue entre ces deux dessins/auteurs est très réussi, avec des images à la limite de l’abstraction et du schéma qui provoquent un humour décalé vis à vis des titres.

DLCTVB

Laurencelagier.blogspot.fr
aureliendebat.fr

LONDON FASHION / POUPY
de Pierre Ferreo / Luca M
2013 – France – Arbitraire – Offset – 9 euros

Ce livre est le premier ouvrage de la collection Atome aux éditions Arbitraire. Il regroupe deux histoires différentes, l’une réalisée par Lucas : « Poupy », l’autre par Pierre Ferrero : « London Fashion by Isaac Neutron ».
J’apprécie le fait que ces deux auteurs aux travaux et aux univers différents soient réunis dans la même œuvre.
Le style de Pierre Ferrero se caractérise par un dessin à la ligne claire, des personnages aux mouvements dynamiques et des couleurs psychédéliques. Le héros Isaac Neutron se balade entre les rues de Londres et les espaces surréalistes de ses trips, provoqués par une consommation excessive de Marijuana.
Celui de Lucas se détermine par un dessin mélangeant des personnages aux formes très simplifiées et un graphisme fouillis et détaillé, avec des couleurs jaunâtres-marrons. Les actions sont très statiques. Les héros, Poupy et son maître vivent reclus dans une maison entourée de paysages mystérieux et sauvages, bref on ignore où le récit se déroule.
Malgré toutes ces différences, on comprend assez facilement pourquoi Pierre Ferrero et Lucas ont été réunis dans le même livre.
Le thème principal abordé dans les deux récits : l’amitié est traité avec un humour similaire.
Un humour à la fois absurde et noir. Ces deux points communs font de ce livre, non pas un simple recueil réunissant deux auteurs aux styles bien différents, mais un ouvrage drôle, cohérent et sensible.
Bref un objet à la fois paradoxal et homogène traitant de l’amitié de manières bien différentes.

Guillaume Berrut

maisonderetraite.tumblr.com
arbitraire.fr
ierferrero.blogspot.fr

ÉTUDIANT de Marion Balac et Adrien Fregosi
2013 – France – Photocopies – 25 euros

Ce projet imposant ( 520 pages ! ), en forme d’inventaire m’a beaucoup plu, je l’ai vu et lu comme une tentative d’épuisement de ces expérimentations plastiques et réflexions doucement réac, potaches, inattendues, et parfois franchement drôles que l’on retrouve dans toutes les universités sur les murs, portes, tables etc.
Réalisé au terme de quatre jours de résidence sur le campus de Grenoble avec les moyens à disposition sur place. On y découvre pêle-mêle, mis en page avec l’urgence de la photocopieuse : des photos, dessins de tables, graffitis, dessins de marges, dessins sur des morceaux de papier/ photocopies de documents administratifs universitaires, relevés de notes…
Bref une somme de ce qui constitue l’atmosphère quotidienne sur un campus compilé par Marion Balac et Adrien Fregosi.
Là encore, outre le propos foisonnant, ce qui me séduit ce sont les choix qui constituent cet objet qui en font pour moi une proposition résolue tant en terme de contenu que de forme : les moyens du bord, simples et efficaces, qui font que l’aspect du livre se situe dans le même axe de lecture que cet univers qu’il embrasse.

DLCTVB

marionbalac.com
presencebarree.tumblr.com

UNE AVENTURE DE BLOPS de Clément Xavier
2013 – France – Na éditions – Numérique

Blops fait la vaisselle quand soudain :
_ Nom d’un Blops ! Une fuite d’O !
Clément Xavier, auteur talentueux au travail foisonnant, co-fondateur avec Lisa Lugrin des éditions Na nous offre à suivre ici l’aventure de Blops, à la poursuite de sa fuite d’eau.
Une histoire palpitante, surprenante et stimulante, colorée et rythmée – de beaux dessins, de belles idées, de belles couleurs – Frouch, Plop, Bong, Pling, Dring et … Blops !
Zut ! A défaut d’un plombier il me faut un plan B.

Blops

Roméo Julien

MILLE-FEUILLES 0100 – 0001 de Margaux Duseigneur
2013 – France – Couteau – Numérique – 30 ex. – 39 euros

Mille-feuilles est le livre du très beau projet de dessin sur calque de Margaux Duseigneur. Elle a entrepris une série de 1000 dessins dont elle se propose de faire un livre tous les 100.
Édité par le collectif Couteau, il regroupe ces dessins colorés, aux formes proche du dessin schématique ou d’une architecture abstraite.
L’idée de la série est très bien représentée par l’objet qui reproduit la lecture en transparence puisque le livre est entièrement imprimé sur papier calque. On y retrouve toute la fragilité et la finesse des images de Margaux Duseigneur que vous pouvez par ailleurs consulter sur son site :

DLCTVB

cargocollective.com/mille-feuilles
couteaucouteau.com
http://margauxduseigneur.blogspot.fr