Archive pour août 2011

IMAGE DE LA SEMAINE – 129

Mardi 30 août 2011

Kasetonomaru est un jeune japonais qui tricote des Amigurumis. Ce sont des peluches en mailles. Un art vernaculaire japonais. D’autres jolies pièces bizarres et colorés à voir sur sa page flickr.

Yassine

LUSH

Lundi 29 août 2011

Mauvais goût + porno + graffiti, un beau tiercé gagnant a mon avis. Exemple décoiffant  avec ce graffer de Melbourne qui ne respecte rien et surtout pas le milieu du graffiti dont il aime se moquer dans ses vidéos très drôles. Dans certaines œuvres il parodie Space invader ou Bansky. Son art est vulgaire, irrévérencieux mais drôle. Il ne se prend pas au sérieux ça c’est sur. Il aime étaler l’obscénité sur les murs de la cité. Une provocation trash qui pourrait le rapprocher par son outrance et son coté primitif des gens du dernier cri mais avec une esthétique plus actuelle .

La page flickr de Lush ici

Yassine

CAP

Lundi 22 août 2011

République tchèque encore, mais dans un autre genre. Il y a quelques mois de ça Grégol & Poluar nous parlaient des graffiti ruraux. Ici. Voici quelque chose de très proche. Sauf qu’ici le mauvais goût et la maladresse sont des parti pris flagrant, clairement assumés. Crew against people est un collectif de graffers apparus à Prague en 2005. Ils revendiquent une approche du graffiti primitif et sérieusement régressif. Ils s’inspirent des des pionniers new-yorkais du genre dont ils veulent conserver l’urgence et la naïveté. Mais 30 ans après leur approche du dessin est plus moderne. Entre graffiti et dessin contemporain, leur lettrages sont étonnants, bizarres, imprévisibles et souvent drôles.

Apparemment leur travail ne laisse pas indifférent et a énervé plus d’un graffer dans le milieu. Ces derniers ne goutaient certainement pas le coté “mal fait” de leur art. Gauche, certes mais aussi très expressif. C’est l’association des deux qui en fait tout l’intérêt, c’est ce qui est beau dans leur démarche. Une approche iconoclaste mais avant tout ludique. On sent qu’il s’amuse a peindre des choses improbables avec ce style malhabile. Mais n’est-ce pas l’essence même du graffiti depuis toujours. Quelque chose de tous sauf respectable, parfois revendicatif , ou un peu désespéré, voire tout simplement amusant.

Je ne sais pas quel est leur statut dans le milieu du graffiti. Mais je trouve leur production rafraîchissante et drôle. Leur irrévérence me fait penser à Moolinex. Des messages, absurdes, impertinents à milles lieux du pompiérisme et des messages convenus et moralisateur de certaines stars du street art.

J’ai découvert leur travail dans un livre excellent qui montre leurs pièces les plus importantes. Vous pouvez allez voir leur travail sur leur site. Mais a mon avis ce dernier est un peu décevant par rapport à l’impression que donne ce livre très chaudement recommandé.

CAP
autoédition – 18 euros

crewagainstpeople.org

Yassine

IMAGES DE LA SEMAINE – 128

Dimanche 21 août 2011



Trois belles étiquettes de limonades trouvées à Leipzig. Elles sont signées par le dessinateur allemand Christoph Ruckhäberle
.

Yassine

LIBUŠE NIKLOV? (1934-1981)

Dimanche 21 août 2011

du 9 juin au 6 novembre 2011

L’exposition incontournable du moment est consacrée à cette designeuse de jouets tchèque. Elle se tient en ce moment à la galerie des jouets du musée des Arts décoratifs, une partie du musée qui ne cesse de proposer des expositions de qualité.

Quand j’ai découvert le travail de Libuše Niklová sur le net et ensuite à travers le catalogue, j’ai été frappé par l’évidence et la beauté de son travail. Mais malgré tous ce que j’avais pu voir avant, l’expo m’a ému fortement. Rien ne remplace la sensation de voir ces jouets magnifiques en vrai.  Un univers bâti sur une combinaison de volume géométrique qui donne un répertoire de forme riche. Un épure des formes qui frappe par sa quintessence. Chaque pièce est une comme une sculpture épurée, mais pas un objet immobile et inerte. Non un objet qui a une matière, une fonction qui appelle au jeu. Car au delà des formes et des couleurs les objet sont ingénieux, basés sur des systèmes simples et forts. Tout est pensé, formes, couleurs, motifs décoratif, sons, ergonomie, texture. C’est ultra cohérent, totalement accompli

C’est assez fascinant de découvrir en bloc le monde d’une artiste dont on ne savait rien. C’est impressionnant de savoir que l’envergure de son travail a été révélé uniquement l’année dernière en République tchèque. C’est suite à la publication d’un livre puis d’une expo à Prague qu’a pu être présente au monde cette œuvre unique. Les jouets qu’elle a imaginé on pourtant nourri les jeux de milliers d’enfants tchèques. C’est donc un travail majeur qui met a jour un univers parmi les plus passionnants dans l’univers du jouet, et dans l’absolu.

LES ARTS DÉCORATIFS
107 rue de Rivoli – Paris 11
M° Palais Royal-Musée du Louvre

Plus d’infos ici.

Libuše Niklová
Arbor vitae societas – 35 euros
Attention ce livre n’est pas distribué en France. Il est disponible en ce moment à la librairie des Art Décos

Yassine